Musée YSL : Betty Catroux, Yves Saint Laurent, féminin singulier

Prévue à l’origine jusqu’au 11 octobre 2020, l’exposition temporaire du musée Yves Saint Laurent Paris nous fait la joie de prolonger jusqu’au 9 mai 2021. Une bonne excuse pour voir et revoir la fabuleuse collection composée des donations de Betty Catroux, le double féminin d’Yves Saint Laurent.

Pour cette exposition particulière vous entrerez dans une muséographie qui l’est tout autant. Avant de commencer vôtre visite, n’oubliez pas de vous munir du livret explicatif car point de cartel vous ne trouverez sur vôtre chemin ! Plongé dans une ambiance de défilé, vous serez seul face aux nombreux mannequins reprenant la silhouette et l’apparence de Betty Catroux.


Du 8 octobre 2020 au 9 mai 2021

Les salons Haute Couture

Pour cette exposition, les salons Haute Couture de la maison ont été métamorphosés en boîte noire pour vous plonger dans l’univers photographique du couple formé par Betty et Yves entourés de leurs proches. On y découvre les liens qui animaient leur relation. Betty Catroux n’a jamais voulu être mannequin pour Yves Saint Laurent mais elle a, à sa manière, incarné sa marque tout au long de sa vie.

©Paris with Melissa

La saharienne

Lorsque vous entrez dans le musée, vous vous retrouvez face à « une armée » de Betty Catroux en saharienne. Cela tombe plutôt bien puisque ce vêtement est directement inspiré du vêtement militaire. Yves Saint Laurent l’introduit dans ses collections en s’inspirant des uniformes que portaient les missionnaires en Afrique.

©Paris with Melissa

Le cuir

Sur ce podium le cuir est à l’honneur. Les compositions vestimentaires ont été faites par Anthony Vaccarello (commissaire invité de l’exposition). Ce qui est intéressant est de voir le regard d’un couturier contemporain sur le style de Betty Catroux à l’époque. Par exemple, un manteau devient ici, sous les doigts de Monsieur Vaccarello, une robe le temps de l’exposition.

Tous de cuir vêtus, les mannequins nous présentent les intemporels d’Yves Saint Laurent : le jumpsuit, le tailleur pantalon, le manteau aux épaulettes années 80… N’oublions pas qu’Yves Saint Laurent fut le premier à utiliser le cuir en Haute Couture, ce qui, évidemment, créa le scandale lorsqu’il travaillait encore chez Dior (collection automne-hiver 1960).

« Yves avait comme moi une passion pour le cuir noir, comme pour tout ce qui était un peu louche. »

Betty Catroux.

Le logotype YSL

©Paris with Melissa

Un bombers comme blouson du soir? Rien d’impossible pour Betty Catroux et son couturier préféré. Celui présenté dans le musée arbore le logo YSL en version monumentale dans le dos, il est bordé de strass blancs.

Aujourd’hui mondialement connu, le logo est créé en 1961 par le graphiste « Cassandre » (Adolphe Jean Marie Mouron). Il est ensuite récupéré par le prêt-à-porter, la parfumerie et les cosmétiques.

Le jour

©Paris with Melissa

Le couturier s’inspire du vestiaire masculin pour imaginer celui des femmes et leur donner une aisance de mouvement. Pratique, confortable, adaptée à la morphologie féminine, la tenue phare illustrant ces propos est le tailleur-pantalon dont il propose une version Haute Couture en 1967.

Betty Catroux symbolise cette mode androgyne, elle explique qu’elle est toujours habillée en garçon et que le couturier sublime son style.

Betty Catroux, Anthony Vaccarello, entretiens par Loïc Prigent

Entrez dans l’intimité de Betty Catroux en regardant avec elle des photographies la ramenant à ses souvenirs avec Yves Saint Laurent. Ce moment filmé permet de comprendre la permanence du style du couturier plus que jamais.

Le soir, déclinaison de smoking

« On se sent comme dans sa peau, dans mon cas, je me sentais enfin bien dans ma peau, c’est une merveille d’être en smoking Saint Laurent. C’est l’équilibre parfait. […] Je le porte toujours pareil, nue sous la veste, pas de chemise, pas de bijoux, rien. »

Betty Catroux.
©Paris with Melissa

Le studio

Découvrez ou redécouvrez le studio de Monsieur Saint Laurent, là où les croquis étaient distribués aux chefs d’ateliers, où la « journée des toiles » avait lieu et où chaque tenue était minutieusement scruté dans le grand miroir tapissant le fond de la pièce. Lieu central de la maison de couture du 5 avenue Marceau, le studio a été le nerf de la guerre pendant près de 30 ans.

©Paris with Melissa

Le dernier smoking

©Paris with Melissa

La tenue présentée au fond du couloir habillé par la publicité Saint Laurent prenant pour égérie Betty Catroux, est le dernier smoking présenté en 2002 lors du défilé rétrospectif au Centre Pompidou. Pour l’occasion, c’est Jerry Hall qui le porte. Il fait référence aux costumes complets masculins que Betty Catroux affectionne particulièrement. Il est présenté ici avec un pochon à chaussures qu’elle s’amusait à porter comme sac du soir.

L’esprit Saint Laurent

©Paris with Melissa

Dans cette dernière partie de l’exposition, Anthony Vaccarello présente des modèles créés comme hommage à Betty Catroux. Ils sont le manifeste de l’influence de celle qui incarne encore aujourd’hui cet « esprit Saint Laurent« .

N’hésitez pas et foncez voir cette magnifique exposition, si vous avez besoin de mes services pour vous mettre en lumière ces pièces uniques c’est par ici :

Publié par Melissa Neto

Guide-Conférencière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :