De l’Importance Du Détail : les Invalides

Visiter un lieu, en connaître les grandes lignes, vite vite on veut tout savoir ! Malheureusement, le temps presse, on ne peut entrer dans les détails, on passe à côté d’une foule de petites histoires…

De l’IDD (De l’Importance Du Détail) est là pour remédier à ce manque de temps. On se concentre sur de toutes petites choses que vous auriez pu ne pas voir en visite. Suivez l’guide !


Les Invalides aujourd’hui ce sont : 4 institutions muséales liées à l’Histoire et à la mémoire militaires, la présence sur site du SGDSN (Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale) et du gouverneur militaire de Paris mais également celle de l’INI (Institution Nationale des Invalides) qui est un établissement de pointe spécialisé dans la prise en charge des blessés de guerre et du grand handicap.

Bref, les Invalides, ce sont près de 13 hectares et un fourmillement d’informations sur l’histoire et l’art militaire. Mondialement connus en raison de la présence du tombeau de Napoléon I, n’oublions cependant pas qu’ils ont été conçus sous le règne du roi Soleil, Louis XIV pour permettre à ses soldats malades, blessés ou âgés d’être soignés.

Mais entrons plutôt dans cette enceinte pour en découvrir les tous petits détails qui auraient pu échapper à votre œil de lynx.

©Paris with Melissa

1/6 : Loup y es-tu ?

Que chercher ? Une lucarne appelé « œil-de-bœuf » décorée par un étrange animal.

? Dans la Cour d’Honneur, en regardant la façade de l’aile Orient et en se fixant sur l’entrée au centre de l’aile : compter 5 lucarnes sur la droite à partir du fronton triangulaire au-dessus de l’entrée de la façade.

Mais qu’est-ce donc que ce détail ? C’est une lucarne surnommée « lucarne de Louvois ». C’est probablement le plus connu de nos 6 détails, mais nous ne pouvions pas passer à côté sans le mentionner ! Le marquis de Louvois était le ministre de la guerre de Louis XIV, il a dirigé les travaux de construction de l’hôtel des Invalides. La légende dit qu’il était si fier de ce bâtiment qu’il aurait voulu laisser une trace de son passage de manière discrète. La lucarne serait donc un rébus de pierre comportant son nom : l’animal serait un loup avec les yeux grand ouverts, ce serait donc un « loup qui voit » ou un « loup-voit » = Louvois.

©Paris with Melissa

2/6 : « Heures babiloniques et italiques »

Que chercher ? Des cadrans solaires avec des heures peu banales.

? Dans la Cour d’Honneur au-dessus de la porte d’entrée de l’aile Orient.

Mais qu’est-ce donc que ce détail ? Ces cadrans solaires indiquent les lignes horaires classiques (de II à VIII) et les lignes de déclinaisons avec les signes du zodiaque. Le cadran de gauche indique en plus les heures babyloniques (utilisées par les Anciens en Egypte et Asie Mineure), qui sont comptées à partir de l’heure du lever du soleil (graduées de 11 à 16). Par exemple, si le soleil s’est levé à 8 heures, à midi il sera seulement 4 heures. A droite, ce sont les heures italiques, utilisées par les Romains puis par les Italiens jusqu’au XVIIIème siècle. Ces heures sont comptées à partir du coucher du soleil du jour précédent (graduées de 18 à 24). De quoi en perdre son latin n’est-ce pas ?

©Paris with Melissa

3/6 : Une dalle tombale mystérieuse

Que chercher ? Une large pierre servant de dalle funéraire entourée par une petite grille.

? Dans le jardin de la Cathédrale Saint-Louis-des-Invalides (à gauche du corridor menant à la boutique des Invalides lorsqu’on arrive de l’entrée Nord).

Mais qu’est-ce donc que ce détail ? Ce détail fait partie des objets près desquels on passe sans se douter une seconde de l’importance qu’ils ont. Il s’agit ici de la pierre ayant recouvert la tombe de l’empereur Napoléon I lorsqu’il fut enterré sur l’île de Sainte-Hélène. La sépulture est ouverte le 15 octobre 1840, soit 19 ans après l’enterrement. A bord du navire La Belle Poule, les cendres (le corps) de l’empereur sont rapatriées en France ainsi que la première dalle tombale : sobre, pas d’épitaphe, pas de nom, le gouverneur de l’île Hudson Lowe ne souhaitait pas rendre hommage à Napoléon Bonaparte.

©Paris with Melissa

4/6 : Où mène ce verre poli ?

Que chercher ? Une ouverture dans le sol recouverte de verre poli.

? Sur le sol de la nef de la Cathédrale Saint-Louis-des-Invalides.

Mais qu’est-ce donc que ce détail ? Il s’agit en réalité d’un puit de lumière éclairant le caveau des gouverneurs se situant sous nos pas lorsque nous marchons à cet endroit de la cathédrale. L’entrée se trouve derrière l’autel et s’étend jusqu’à cette ouverture. Dans ce caveau se trouvent les gouverneurs des Invalides depuis le premier sous Louis XIV, François Lemaçon D’Ormoy, jusqu’à de grandes personnalités militaires qui se sont vues l’honneur d’être inhumées en ces lieux tel le maréchal Juin ou encore le maréchal Leclerc de Hauteclocque.

©Paris with Melissa
©Paris with Melissa

5/6 : Le miracle de la messe

Que chercher ? Des ouvertures ressemblant à des percées.

? Dans le plafond de la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides.

Mais qu’est-ce donc que ce détail ? Selon le directeur interrogé à l’époque (le général Christian Baptiste) le trou le plus proche au-dessus de l’autel était destiné au lâcher d’une colombe à la fin de la messe dominicale. Ce geste symbolique permettait de faire figurer le Saint Esprit aux pensionnaires de l’hôtel du temps de Louis XIV.

©Paris with Melissa

6/6 : Un graffiti bien caché !

Que chercher ? Une chausse gravée dans la pierre.

? A l’étage de l’entrée des guerres contemporaines, au fond du corridor, sur le dernier pilier de la dernière arcade.

Mais qu’est-ce donc que ce détail ? Une chausse, un soulier ressemblant à ceux portés à l’époque du Roi Soleil, le talon incurvé, le nœud apparent et le bout carré. Probablement gravée par l’un des pensionnaires de l’époque, ce graffiti d’un autre temps nous rappelle également que dans ces espaces des Invalides il y avait des manufactures destinées à fabriquer des tapisseries, des uniformes et parfois des chausses pour les soldats de l’armée royale.

©Paris with Melissa
Ferdinand Seré (1818-1855)

Envie d’en connaître encore plus sur les détails de cette incroyable construction ? Suivez-moi lors d’une visite !


Et vous, quel est votre détail favori des Invalides? Vous pouvez commenter l’article juste en-dessous.

Publié par Melissa Neto

Guide-Conférencière

5 commentaires sur « De l’Importance Du Détail : les Invalides »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :